Rechercher

As-tu le sentiment que ton envie changement de vie professionnelle sera trop compliqué?

Mis à jour : avr. 6





Imaginer des changements dans sa vie, on est toutes capable de le faire.


On rêve, on s'imagine, on visualise, on se projette...

On a le sentiment que tout est possible.



Et puis, on revient à la réalité et on tente de se raisonner: toutes ces envies et ces rêves sont bien beaux, mais:

- ce n'est pas possible

- ce n'est pas pour moi

- c'est impossible à mettre en place

- cela n'est pas réaliste, je dois revenir les pieds sur terre

- ....



Un fois le joli film déroulé, le retour à la réalité est souvent une douche froide. On se sent prise au piège .


Là, commence les excuses qu'on se donne souvent (ou que notre entourage nous donne facilement):

- allez, tu n'es pas si mal là où tu es

- l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, tu sais

- tu penses vraiment que ce sera mieux

- ce n'est pas sérieux ton projet

- ...


La crainte de mettre en place nos envies nous tétanise. On s'imagine au pied d'une montagne insurmontable.


Cela peut être le cas si l'objectif désiré est trop loin de notre réalité actuelle. Cela ne veut pas dire qu'il n'est pas bon, mais qu'il serait peut-être intéressant de le voir comme un phare vers lequel se diriger mais d'avoir des étapes intermédiaires, plus réalistes et plus faciles à mettre en place.




Quand les choses nous semblent trop compliqué, c'est qu'elles manquent de clarté.

Par exemple, vouloir changer de job peut sembler impossible pour plein de raisons:

- je devrais sans doute reprendre des études

- je serai moins bien payé

- que va dire mon entourage?

- cela me donne l'impression de sauter dans le vide sans filet

- je ne sais pas ce que neveux faire

- ...


Plein de questions et de très bonnes questions.

Maintenant, il faut leurs trouver une bonne réponse. Une qui te convient, qui te rassure et qui te permet de faire un petit pas en avant.


Si je prends l'exemple des études, qu'est-ce qui t'inquiète dans le fait de reprendre des études?



- Est-ce nécessaire?

- Y a-t-il une formation qui est accessible avec des horaires qui te conviennent mieux?

- Même si elle prend du temps, en quoi est-ce un frein?

- Sortir des clous?

- ...





L'idée est, à chaque fois, de comprendre ce qui te bloque.


La peur vient surtout quand on ne sait pas, quand les questions n'ont pas de réponse.

Si tu as des réponses à tes questions, la pression et la tension diminue car tu sais.

A ce moment, les décisions sont nettement plus facile à prendre.



Il ne faut pas toutefois par confondre la peur et l'excitation du changement du fait de passer à l'action.



Pour ma part, mon changement professionnel a longtemps été mis dans la case "je ne peux pas".



Cela m'était réellement impensable. En encore moins pour devenir indépendante.




Mais voilà, j'ai avancé, à petit pas, en fonction de ce que j'étais prête à faire.


Il y a eu des avancées, des moments de pauses. Mais si j'ai appris quelques choses c'est que TOUT est possible.




Et toi, c'est quoi les prochains petits pas que tu souhaiterais faire?

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout