Rechercher

Augmenter ta confiance en toi, est-ce que cela te parle ?




Sortir de sa zone de confort, ce n’est facile pour personne. Et je me mets dans le même panier que toi, évidemment.


Sortir de sa zone de confort, c’est dépasser ses peurs, c’est aller au-delà de ses croyances, c’est reprendre confiance en soi.



Pour ma part, je suis passée par là pas plus tard que jeudi matin.

J’ai été interpellée par un post qui demandait « Que ferais-tu si tu avais confiance en toi ? »



Et là, ce qui me challenge depuis plusieurs semaines, sort : « faire un live sur les réseaux sociaux. »

Tu vas me dire que ce n’est sans doute pas important, pas grave, pas nécessaire. Je te l’accorde.

Mais pour moi, c’était quelque chose qui me titillait depuis un bout de temps, dont on m’avait déjà parlé, mais que j’ignorais tout bonnement parce que cela me faisait peur. Je n’osais pas. Et puis, pour dire quoi en plus ?


Et puis, on m’a tendu la perche et je l’ai prise. J’ai fait ce live et aujourd’hui, je peux te dire que je suis super fière de moi.


Ce que je veux te raconter ici, ce n’est pas que je passe super bien à la camera, évidemment.

Mais que pour sortir de sa zone de confort et prendre confiance en soi, il y a des étapes. Et je les ai toutes traversées en moins d’1 heure !




🌸 Tout d’abord, il est important de remettre le contexte du manque de confiance en soi. On n’a jamais « jamais » confiance en soi.


Identifier le cadre précis où cela se passe est la 1èreétape. Dans mon cas, c’était de prendre la parole devant des gens que je ne vois pas et me demander ce qu’ils vont en penser.







🌸 Ensuite, il faut analyser ce qui se joue. C’est clairement cette partie-là qui prend du temps.


Quelles sont les pensées, les croyances, les émotions qui se présentent quand je pense à cette situation ? Mais aussi mettre en avant ses qualités et ses compétences qu’on a déjà qui permettent d’y arriver




On a tendance à ne voir que ce qu’on n’a pas ou ce qui manque. Mais faire un pas de recul pour voir ce qu’on sait déjà faire et qui peut nous aider, c’est aussi important.


J’avais peur de bafouiller, de ne pas savoir quoi dire, que les gens trouvent ça hyper nul et cela me stressait. A côté de cela, je sais évidemment avoir une conversation avec quelqu’un.

Dans cette nouvelle expérience, il y avait des parties que j’avais déjà faites. C’est le contexte qui était différent.


Après avoir mis le doigt sur ce qui me faisait peur, j’ai pris le temps de l’accueillir. Admettre ce qu’on ressent est vraiment nécessaire. Sinon, c’est comme si on ne se donnait pas la permission d’avoir des émotions. Entendre l’éternelle « Ca va aller » n’est pas la phrase la plus puissante qui fonctionne quand on est en plein dans notre émotion. Perso, l’EFT (=Emotional Freedom Technic) m’aide vraiment beaucoup.


Ensuite, j’ai cherché le pourquoi. Qu’est-ce qui fait que j’avais peur CONCRETEMENT. Le but ici, était d’être le plus précise possible. Passer par cette rationalisation est aussi une étape importante. Faire cette étape permet de faire fonctionner notre partie du cerveau (e cortex) qui met notre cerveau limbique en pause, car ils ne peuvent pas travailler en même temps. Cela permet donc d’apporter un peu d’objectivité face à ce que l’on vit.




🌸Et puis, la dernière étape, c’était de passer à l’action car vivre l’expérience permet de ne pas rester dans les suppositions ou dans l’anxiété.



Après coup, je peux donc enfin me dire « Je l’ai fait !! ». Et pour cela, je suis fière. Non pas parce que la vidéo a fait un buzz et que plein de gens l’ont vue. Au final, cette partie-là, elle ne m’intéressait pas.








Ce qui compte pour moi aujourd’hui, c’est d’avoir dépassé ce manque de confiance et de l’avoir fait : peu importe le résultat.


C’est ce que je voulais te partager aujourd’hui. Moi aussi, je passe par des périodes de doutes, de craintes, de peurs. Je suis comme toi.

Mais j’ai appris à mieux me connaître avec le temps. Je connais donc mieux là où ça peut coincer. Et puis, j’ai des outils pour aller de l’avant et ne pas rester coincer dans mes peurs. Et même moi, j’ai encore besoin d’aide et d’être accompagnée pour me dépasser.




Alors si toi aussi tu as des envies qui te chatouille et que, comme moi, tu as besoin d’un coup de main pour mettre en place ce qui est nécessaire pour passer à l’action, réserve ton appel découverte ICI et discutons-en.

18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout